HERMAperfect

Technologie d’enduction innovante

 

Technologie d’enduction innovante

Pendant de longues années, il existait une sorte de règle tacite : pour optimiser certaines propriétés des adhésifs, il fallait d’un autre côté accepter certains inconvénients. Si l’objectif était par exemple de réduire le risque de migration, il fallait alors renoncer à une bonne adhérence. Si en revanche on souhaitait obtenir une adhérence particulièrement élevée, cela se faisait au détriment d’une bonne capacité de traitement.Au début, il est presque impossible de croire que l’on peut prendre uniquement les meilleurs aspects et les assembler grâce à la technologie multicouche. 

En réalité, il « suffit » de posséder une connaissance complète des processus rhéologiques et une équipe de développement persévérante. Pour ceux qui ne se sont jamais penchés sur le sujet des procédés multicouche, voici une rapide explication : les matériaux adhésifs traditionnels sont composés d’un matériau d’étiquette, d’une seule couche homogène d’adhésif, d’une couche barrière (la plupart du temps à base de silicone) et d’un support, appelé liner.Le principal avantage de cette technologie réside dans l’aptitude des différentes couches d’adhésif à influencer différents paramètres, indépendamment les unes des autres. Elle permet par exemple d’augmenter la plage de température dans laquelle une étiquette est utilisée ou appliquée. Lorsque les différentes couches sont idéalement combinées, il est ainsi possible de baisser la température de l’étiquette tout en obtenant une température d’utilisation maximale plus élevée – bien entendu, en conservant toujours la performance d’adhésion résiduelle.

 Cette technologie permet également de réduire le fluage sur les bords ou les fuites d’adhésif, ainsi que d’obtenir un meilleur comportement à la découpe. Ces phénomènes sont expliqués en détails ci-dessous. Toutefois, il est d’abord nécessaire de présenter quelques données physiques fondamentales de l’adhésion. Si l’on observe des objets habituels, on peut leur attribuer différentes propriétés, qui peuvent se rapporter à la forme, la couleur, la taille, la vitesse, etc. À travers le « prisme des matériaux », ceux-ci peuvent également être durs ou mous, cassants ou ductiles (par exemple élastiques), solides ou liquides. En des termes un peu plus scientifiques, les objets réels se caractérisent par une combinaison de parties élastiques (solides) et visqueuses (liquides). La rhéologie, autrement connue comme science de l’écoulement, se consacre à ces propriétés des matériaux.

Votre demande

Si vous souhaitez des informations par rapport à un thème précis, merci d'envoyer votre demande.